Forum de la Guilde des mercenaires
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Background Namhias Darastrix Dae

Aller en bas 
AuteurMessage
Namhias
Darastrix dae
Darastrix dae
Namhias

Nombre de messages : 51
Age : 33
Localisation : Andenne
Date d'inscription : 11/08/2008

Background Namhias Darastrix Dae Empty
MessageSujet: Background Namhias Darastrix Dae   Background Namhias Darastrix Dae Icon_minitimeLun 16 Mar - 18:26

Namhias Darastrix Dae

Grand inquisiteur d’Arch Indar

Druide d’Arch Indar

inquisiteur de la Legio Ordo Draconis
Jaune et vert avec tête de dragon
Fils d’Arch Indar, déesse des 24 dragons et du Dragon d’Ombre.

Chef des Ion En Dae, confrérie de templiers
Blason rouge sang en œil de dragon.

Jumeaux de Kothar Darastrix Dae.
Grand frère de Tristan Darastrix Dae

« Force du dragon »


Je me présente à vous nobles habitant du monde du rêve,

Je suis Namhias Darastrix Dae, ce qui signifie dans les langues ancestrales : « Force du Dragon d’Ombre. L’origine de mon nom est issue d’une des nombreuses désignations de mon ancêtre le Dragon d’Ombre ; Darastrix Sjach qui trouva cela amusant de me nommer ainsi.

Ma mère, la déesse des 24 dragons, Arch Indar, séduisit mon père (bien qu’il ne lui faille pas grand-chose) alors qu’elle lui était apparue sous apparence elfique dans un monde aujourd’hui oublié de tous. Je vous laisse deviner la suite des ébats d’un Dragon d’Ombre et d’une pucelle elfique. Je n’ai jamais réussis à avoir plus de détails sur notre « conception ».


« Ne sommes nous pas tous fils et filles de Dragons ? »


Par mes origines je n’ai aucune tendance à me diriger vers le bien ou le mal, je suis fidèle à ma mère mais également à mon père. Le bien le mal tout ça…. .


« Ce qui est bien pour les uns est mal pour les autres… »

A ma naissance je n’étais pas seul, la déesse avais décidé que nous serions deux. Conçu et né en même temps que mon jumeau Kothar Darastrix Dae, nous avons vécu ensemble, suivant les pas l’un de l’autre et apprenant à nous débrouiller dans le cruel monde des ombres, sous la tutelle, de notre noir et chaotique père. Je parle de tutelle, mais c’est avec une pointe d’ironie, il acceptait notre existence dirons nous. Bien sur le fait d’être ses fils nous mettait un peu à l’abri des créatures à l’affût de proies faciles, pour le reste nous dûmes nous débrouiller tous seul. Alors que mon frère s’initiait à l'art de l'assasinat à l'aide de sa Dague « Oth », moi je m’intéressais particulièrement au maniement d'une l'épée ancienne, une relique de notre mère. Un jour notre père sieur Sjach, nous pensant sans doute capable à présent de nous débrouiller sans sa protection, ou peut-être par ras le bol de nous materner, nous amena dans le monde du rêve.

« Il nous avait déjà parlé du vaste monde, mais … »

Nous y découvrîmes un monde riche en couleurs, riche de diversité, tant au niveau des créatures qui y vivaient, que de leurs personnalités, parfois multiples, que de leurs activités. Pour nous, qui n’avions connu que la nuit et les créatures belliqueuses et peut-on même seulement parler de « l’amour » d’un père absent et chaotique, ce fut merveilleux et nous décidâmes de commencer notre découverte de ce monde par un peuple qui se faisait appeler « L’Union du Pyracantha »


« Parbleu quelle impressionnante forteresse »


Nous y fîmes connaissance d’un ordre druidique qui vénérait la déesse Arch Indar, notre mère, ils nous acceptèrent dans leur culte en tant que druide et nous guidèrent tout au long de notre vie dans le monde du rêve.
Pendant de nombreux cycles de rêves nous nous fîmes connaître par nos actes, par notre participation au culte, par nos sacrifices et par notre présence grandissante dans la hiérarchie. C’est ainsi que je deviens lors de ma seconde série de cycles dans le rêve, le Grand inquisiteur du culte d'Arch Indar,


« Untalaaa Aaaarch Iiindaaaaaar ! »



En parallèle moi et mes frères de sang, car dans ce monde nous y avions rencontré un autre fils de la déesse que nous avions reconnu de manière assez instinctive, décidâmes de créer un ordre templier, plus une confrérie, en l’honneur de nos origines. Nous nous nommions « Les Fils de l’Ombre ».


« Car ombre tu étais et ombre tu restera… »



Abandonnant ce poste lors de ma tierce série de cycles afin de re-concentrer mon énergie sur moi-même et mes frères rencontrés dans ce monde. Un Grand Maître que je servais de mon mieux me servit de guide et apparurent alors mes premiers pouvoirs ainsi que l’accomplissement d’une partie de moi-même.


« Serai-ce… . »


Ne m’attardant pas sur des considérations tel que le bien, le mal, la loi et le chaos je finis par quitter le l’Union du Pyracantha, Kothar n'as pas mis longtemps à partir également,
Je décidai quand à moi de voyager, de découvrir, et de continuer à vivre libre de toutes considérations en parcourant les terres du rêve.
Je fut conduit aux troupes du Chaos qui cherchait un guide spirituel, je leur ai donc servit de Chaman durant plusieurs année, durant lesquelles je partageait la couche d'une douce dame du nom d'Eliwen, elle disparut peut après être tombée enceinte, me laissant sans nouvelle.
La compagne de mon Ami arkades, une dame répondant au nom de Gabrielle, souhaita devenir mon apprenti et elle ne tarda pas à dépasser mes espérance, Mais la tempête régnait en terre chaotique, il etait temps pour nous de partir, nous mirent en scène ma mort lors de rituel et nous priment la fuite.
Les éléments sont déchainée cette nuit, quelque chose d'obscure se prépa...


« Un flash aveuglant… . »


La première chose que je vis en me réveillant fut un homme de grand stature vêtu de riches vêtements. Je ne savais plus qui jetait, ni ou je me trouvais, l'homme se présentât et m'expliqua qui j'étaie.

Il n'est autre que mon seigneur et dieu Anubis et je suis Grigan, son fidèle Prima, général de ses armées de jaffas.

Je repris donc la place qu'il disait être la mienne, comment mettre en doute les paroles d'un être que tous vénérait et puis c'est bien son symbole qui orne mon front.

Mon corps avait l'habitude du combat, je savais me battre, ça au moins je ne pouvais en douté, j'avais les réflexes et les aptitudes d'un guerrier, ce ne pouvait être ma première guerre et ce ne serait pas ma dernière.
Bataille après bataille les armées de mon maitre prirent le contrôle du bas royaume, Anubis était content et nous récompensais royalement du massacre de ses ennemis, Ces chiens qui refusaient de voir en lui, un vrai Dieu. Pendant plus de soixante ans ma vie ne fus que guerres et prosternations,

Mes rêves était empli d'images étranges, de lieux et de personnes étrangement familière, une de ces images était celle d'une jeune femme ravissante mais elle, j'étais sure de pas la connaître.

La guerre contre Baal repris en intensité, mes hommes étaient épuisé et les renfort ne viendrait pas, notre Dieu Anubis refusait d'accepter cette marque de faiblesse. Mes hommes et moi, nous priment la direction d'Akaba, citée fortifié proche de la mer, dans la vue d'un repli jusqu'à Cinéopolys, notre capitale. Nous étions heureux à l'arrivée des bateaux qui nous ramènerais au pays, mais nous nous trompions, ces bateau était là pour amener des troupes supplémentaires et un nouveau Prima, je rentrerais seul à Cinéopolys pour y être jugé.

Une escorte de gardes Horus était là afin de me surveiller. Je fus conduit à Anubis, il n'avait plus rien de cette divinité aux airs si charmant, il était en colère, il ne pouvait accepté que je contredise ses ordres, je n'avais pourtant fait que protéger ses hommes et lui éviter de perdre un bon tiers de son armée. Comment un dieu pouvait-il être à ce point aveugle? Pourquoi ne défendait-il pas lui-même ses fidèles avec ses pouvoirs divins?
À moins que ce ne soit que mensonges, Anubis ne serait qu'un simple usurpateur, certes un homme très intelligent et doué, mais pas un dieu... je ne me laisserais pas condamné par un simple mortel, par un être qui ment à tout un peuple.
Anubis voulait voir ma tête orner la porte de son palet, j'invoquai donc mon droit au rik'to'kel, le jugement de l'épée et Anubis serait mon adversaire dans ce combat à mort.

Le combat fut plus dur que n'aurais pu penser, je ne m'attendais pas à ce que ce misérable imposteur qui passait son temps à festoyer et à se prélasser puisse être un si redoutable combattant. Je finis tout de même par prendre le dessus, l'œil gauche de ce lâche n'était maintenant que sang et douleur, je m'apprêtait à lui donner lui coup de grâce, lorsque le faux dieu fit appel à sa garde, je n'eus que le temps de m'enfuir pour de sauver ma vie.

Je quittais la terre d'Égypte et partis pour Babylone et devins mercenaire, seule métier auquel j'étais habitué.

Après deux ans de cette vie, je reçu enfin des nouvelles d'Égypte, le prima d'Horus venait de trahir lui aussi, il y avait à présent deux shol'va pour montrer l'exemple aux jaffas.
Je put enfin rencontrer ce jaffa quelques mois après reçu la nouvelle, il se nommait Ramiu's et pensait également que les goa'uld était de faux dieux, je pouvais à présent compter sur un allié et ami.

Je faisait toujours ces étrange rêves où apparaissait cette ravissante jeune femme, sa présence hantais mes nuits.

De conflits en conflits nous arrivèrent sur les terres du seigneur Yu Shang Ti, nous allions faire une brèche dans sa muraille qui empêchais les hordes mongoles s'envahirent ses territoires. Le chef mongole qui nous avait engagé, nous chargeais de mener son armée jusqu'au mur et de le détruire. Les jaffa de Yu n'était rien a coté d'anciens primas d'aussi puissant grands maitres goa'uld, beaucoup goutèrent à la lance de Ramiu's et de nombreux autres périrent sous mon épée. La muraille ne tenu que quelques heures et nous laissions les mongoles achevé le peu de jaffas qui nous avait échappé.

Nous avions trouvé un petit village à quelques milles de la muraille et nous prirent un repos bien mérité dans leur auberge.

Je fut tiré de mes songes par le bruit des combats qui faisait rage au sein même du village. Ramiu's était déjà sur le pied de guerre, j'eus a peine le temps de mettre mon armure et de dégainé mon épée, les assaillant avait la ferme intention de raser le village.
Il s'agissait des troupes du chef mongole qui nous avait engagé.
Je ne pouvais pas les laisser massacrer ces pauvres paysans, je les protègerais de ces mongoles assoiffés de sang.

Je fus toutefois surpris d'apercevoir deux femmes au beau milieu de leurs rangs, les mongoles ne laissent pas leurs femmes combattre, qui pouvaient elles bien être? L'une d'elles ne m'était pas inconnue, c'était la jeune femme de mes visions...

Les mongoles ce massèrent autour de nous, il faut dire que deux gardes jaffas égyptiens passent difficilement inaperçu dans un petit village perdu au milieu de l'Asie.

Soudain, les mongoles se replièrent et prirent leur jambes à leur cou, lune des deux femmes était une goa'uld et faisait scintiller ses yeux, elle ne m'était pas totalement étrangère... cette dernière hurla: Jaffa Kree Tok'ra

Ramiu's et moi répondirent à cette phrase en enlevant nos casques.
Elles semblaient nous connaître, mais n'arrêtaient pas de m'appeler Namhias... Pourquoi?


« Le renouveau du fils de l'ombre. »


Elle me rendit la mémoire avec l'aide de sa magie. Je fut choqué, mais pas vraiment surpris de l'ampleur des mensonges qu'Anubis m'avait vendu. J'avais hâte de retrouver mon frère et de partir à la recherche de cette enfant qu'Eliwen devrait m'avoir donner. La guilde Mercenaires que voulait mettre sur pied Gabrielle était en marche, nous retournons sur les terres du rêve.

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Revenir en haut Aller en bas
http://mercenaires.forum-officiel.fr
 
Background Namhias Darastrix Dae
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Necron VS Flotte Imperial - 1500pts
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Renforcement du BackGround de FallRe
» Question pour mon Background
» Proposition d'enrichissement du Background

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde des Mercenaires :: Time-In :: Présentation :: Membres Du Conseil-
Sauter vers: